Comment devenir peintre auto-entrepreneur

Lorsqu’on travaille dans l’artisanat notamment peintre dans le bâtiment, il est possible d’avoir le statut d’auto-entrepreneur. La formation obligatoire, les déclarations à suivre, la limite du chiffre d’affaires, les assurances à souscrire sont des éléments importants à connaitre avant de vous lancer dans l’activité peintre indépendant. 

Ce qu’il faut retenir du peintre indépendant  

 Certains éléments sont importants à connaitre lorsqu’on souhaite avoir le statut d’indépendant comme :  

  • Le Centre de formalités des entreprises est la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA). 
  • Le chiffre d’affaires est limité à 72 500 € pour la main-d’œuvre et 176 200 € au total en comptant la revente de fournitures. 
  • Le taux de cotisation est de 12,8% pour la revente des fournitures et 22 % pour la main-d’œuvre. 
  • La catégorie d’imposition est les bénéfices industriels et commerciaux (BIC).  
  • La rémunération se situe entre 1 650 et 2 200 € brut/mois. 
  • Le code APE est 34Z- Travaux de peintre et vitrerie ou 43.34.10- Travaux de peinture du bâtiment.  

Tous sur le métier de peintre du bâtiment auto-entrepreneur  

 En général le peintre en bâtiment intervient en fin de chantier pour recouvrir les murs et les plafonds avec de la peinture. Le peintre travaille aussi bien pour de la construction que de la rénovation. Tous les jours dans son travail il a plusieurs missions :  

  • Il doit protéger son chantier avec l’utilisation de table à tréteaux et de bâches. 
  • Il doit également préparer les surfaces en enlevant les anciens revêtements, en colmatant les fissures et en ponçant.  
  • Mettre une ou plusieurs sous-couches pour protéger la surface d’éventuelles moisissures etc.  
  • Mettre une ou plusieurs couche de peinture ou poser du papier peint, tapisserie etc.  
  • Protéger le travail avec du vernis. 
  • Dans certains cas il est possible de poser des revêtements de sol comme de la moquette, parquet etc.  
  • Il conseille les clients dans leurs choix. 

Les qualités nécessaires pour un peintre indépendant  

 Etre peintre auto-entrepreneur ne s’improvise pas. Il n’y a pas que des obligations à respecter il faut avoir certaines qualités pour avoir le statut d’auto-entrepreneur.  

  • Le sens artistique : Le peintre en bâtiment arrive à la fin du chantier pour apporter la touche finale. Il doit maitriser une certaine sensibilité artistique pour le choix des tons et l’harmonie des couleurs.  
  • La minutie : Préparer les surfaces et appliquer les peintures demande une grande précision pour que le travail soit bien fait et offrir aux clients un travail de qualité.  
  • L’adaptabilité : Le peintre indépendant a plusieurs missions. Il peut intervenir pour un travail de peinture, de papier peint et même de revêtement de sol. Il doit donc savoir s’adapter pour offrir un travail de qualité pour les particuliers mais aussi pour les professionnels.  
  • Une bonne condition physique : Etre peintre en bâtiment demande souvent de travailler debout et dans des positions inconfortables pendant des longues heures pour respecter les délais. Il est donc essentiel d’être en forme et de supporter ses conditions de travail.  

La formation pour être peintre indépendant  

 Tous les métiers du bâtiment son soumis à une réglementation. Pour pouvoir créer votre entreprise, il vous faut justifier d’un diplôme de peintre reconnu par l’Etat. Pour cela, la majorité des peintres ont suivi après le collège un CAP peintre applicateur de revêtement. Mais il est possible d’obtenir d’autres diplômes pour vous spécialiser ou accroitre vos connaissances :  

  • Le brevet Professionnel peinture revêtement  
  • Le Bac Pro aménagement et finition  
  • La Mention Complémentaire peinture et décoration  
  • Le BTS aménagement -finition  
  • La licence Pro bâtiment et construction   

Si vous ne possédez pas ces diplômes, il est possible de demander une attestation professionnelle. Si vous pouvez justifier de minimum 3 d’expériences en tant que peintre. Si cela n’est pas possible vous ne pourriez pas créer votre auto-entreprise.  

Les obligations du peintre indépendant  

 Avant de devenir peintre auto-entrepreneur plusieurs conditions et réglementations sont à respecter :  

  • L’autorisation d’exercer : Lorsque vous vous inscrivez au régime d’auto-entrepreneur. Vous devez écrire une attestation sur l’honneur que vous n’avez jamais fait l’objet d’une condamnation vous interdisant de gérer une entreprise.  
  • L’expérience :  Lors de votre inscription vous devez prouver votre expérience. Pour cela, vous devez fournir une photocopie de votre diplôme. Si vous n’avez pas suivis une formation reconnu vous devez fournir une attestation de qualification professionnelle auprès de la Chambre de Métier et de l’Artisanat (CMA) où vous dépendez.  
  • La carte d’exercice ambulant : Si vous ne travaillez pas uniquement dans commune où votre activité est implanté, vous êtes considérer comme artisan ambulant. Vous devez donc demander une carte permettant l’exercice d’une activité ambulante auprès de la CMA qui est valide pendant 4ans.  
  • L’information des clients : Lorsque votre activité se déroule chez un particulier, vous avez l’obligation de leur apporter des informations claires et transparentes sur vos tarifs. En créant un devis lorsque les clients vous le demande.  

Les assurances pour les peintres auto-entrepreneurs 

 En fonction de la nature de l’activité, les entrepreneurs ont l’obligation de souscrire une ou plusieurs assurances. Ce qui est le cas pour les peintres indépendants qui doivent avoir une assurance de responsabilité civile professionnelle (RC Pro) avant l’ouverture d’un chantier. Il existe également d’autres contrats comme :  

  • La garantie décennale : lorsque vous intervenez sur des gros-œuvre même si cela reste assez rare. Vous devez souscrire à une assurance décennale. En effet, elle couvre les dommages qui impacterait la solidité ou l’usage d’un ouvrage durant 10 ans à la fin des travaux.  
  • L’assurance automobile : vous êtes dans l’obligation de couvrir votre responsabilité civile pour les véhicules que vous utilisez dans le cadre de votre travail. Etant un peintre vous devez utiliser généralement un utilitaire pour pouvoir transporter votre matériel. Il est donc dans votre intérêt de souscrire à ce contrat.  
  • La protection juridique : ce contrat est facultatifs mais il couvre vos différents frais juridiques et vous pouvez profiter d’un accompagnement en cas de litige avec un particulier ou un fournisseur.  

Les règles à suivre pour devenir peintre auto-entrepreneur 

 Le peintre indépendant doit suivre des réglementations de son statut comme tout auto-entrepreneur. Il doit :  

  • S’inscrire : Vous êtes obligé de déclarer votre début d’activité en ligne, sur le site Auto-Entrepreneur de l’URSAFF ou sur Guichet Entreprises.  
  • S’immatriculer : A partir de votre création d’entreprise vous avez un mois pour vous inscrire aux Répertoires des Métiers. Si vous vendez des fournitures aux particuliers vous devez également vous inscrire au Registre du commerce et des sociétés.  
  • Respecter les plafonds : Votre chiffre d’affaires ne doit pas dépasser 72 000 € pour la main-d’œuvre. Si vous vendez des fournitures le chiffre d’affaires total ne doit pas dépasser 176 000 € en continuant à respecter le plafond de la main-d’œuvre. 
  • Déclarer vos revenus : La déclaration de votre chiffre d’affaires doit se faire tous les mois ou tous les trois mois. A ne pas confondre vous déclarer la somme encaissée et non la somme facturée. Les revenues de la main-d’œuvre sont taxés à 22 % et la revente de fournitures à hauteur de 12,8 %.  
  • Surveiller la TVA : En choisissant d’être auto-entrepreneur vous êtes exonéré en base de TVA. En revanche, vous devez la facturer à vos clients et la reverser à l’Etat en cas de dépassement des plafonds de TVA.  
  • Egalement : Vous devez tenir en format papier ou en numérique un livre de recettes et un registre d’achat. De plus, vous êtes dans l’obligation d’ouvrir un compte bancaire pour votre activité si votre chiffre d’affaires est supérieur à 10 000 € pendant 2 années consécutives.  

Les clés de la réussite  

L’artisanat est un marché très concurrentiel. Pour arriver à vous démarquer et développer votre activité en tant que peintre indépendant, nous vous proposons quelques conseils :  

  • Evaluer le financement : prenez en compte tout ce dont vous avez besoin lors de la création de votre activité (outils, matières premières, véhicules etc.)  
  • Trouver vos fournisseurs : construisez votre réseau de fournisseur (peinture, papier peint, enduit).  
  • Choisir votre mode de facturation : Pour vos matières premières, vous pouvez les revendre aux particuliers ou appliquer des frais de débours pour qu’ensuite les clients puissent vous rembourser les frais avancés.  
  • Continuer à vous former :  Il important de continuer à apprendre des nouvelles techniques et de découvrir des nouvelles tendances pour toujours proposer le meilleur à vos clients.  
  • Avoir une visibilité digitale : En ayant une visibilité cela va vous permettre de toucher davantage de client, pensez aux plateformes de mise en relation !  
  • Créer un réseau professionnel : cela va vous permettre de conclure différents partenariats avec d’autres artisans, démarcher des promoteurs et participer à des évènements.   

Vous avez besoin d’aide pour vous être visible et développer votre activité, inscrivez-vous sur xxl connexion nous nous chargerons de vous trouver des clients à côté de chez vous.