Votre électricité est-elle aux normes ?

En France près de 7 millions de logements ne respectent pas les normes de sécurité. Parmi eux environ 2,3 millions installation électrique sont jugées dangereuses. Lors de leur réalisation les installations électriques respectées les normes de sécurité mais peuvent être aujourd’hui jugé défectueuse. Pour respecter les normes électriques la rénovation d’une installation électrique doit être prise au sérieux.

Les risques encourus  

Avec une installation électrique défectueuse, il y a un très grand risque d’électrocution. Par an on comptabilise environ 4000 électrocutions graves dont une centaine de morts. Ces électrocutions sont souvent la cause d’un départ de feu, dont 80 000 sont d’origine électrique.  

Sur l’Homme les chocs électriques peuvent avoir plusieurs conséquences, en fonction de la puissance de l’installation et la durée du contact : 

  • Les brûlures électrothermiques du par la présence du courant électrique dans le corps ; 
  • L’électrocution : électrisation mortelle provoqué par un contact avec trop d’électricité. 
  • Les brûlures internes et superficielles, qui souvent invisibles ; 

Les causes de ces accidents dans les maisons peuvent être plusieurs : 

  • L’absence ou la défaillance du réseau de terre  
  • L’eau qui accentue le risque d’électrocution  
  • Les surcharges des circuits, des pièces accessibles d’appareillage sous tensions  
  • L’usure du temps 
  • L’absence de protection contre les contacts indirects  

Pour éviter les accidents, il est donc essentiel de veiller au respect des règles fondamentales mais aussi de l’installation électrique.  

La norme NF C 15-100

En France, les installations électriques sont réglementés et encadrés par une norme. Cette norme dans un but de sécurité pour les biens et les personnes oblige à poser un cadre légal sur l’installation électrique, qui peut s’avérer dangereux.  

Cette norme a été créé en 1911 sous le nom de C11, puis par la suite c’est transformé en NF C11, USE 11 et enfin NF C15-100. En 1956 les premières éditions du NF C15-100 apparut. Depuis 1969 la NF C 15-100 est toujours la norme en vigueur. Pour la construction de logements de maisons neuves cette norme est obligatoire, de même que la pose de la prise de terre. 

Le monde est en perpétuel changement, il faut donc que la norme s’adapte aux évolutions technologiques et techniques. Comme par exemple de l’augmentation importante des appareils électriques et ménagers dans chaque foyer.  Pour répondre cette demande, il faut souvent ajouter des amendements et actualiser la norme NF C 15-100. Cette norme est surtout utilisée pour contrôle les installations électriques de basses tensions.  

Maintenant le norme NF C 15-100 est obligatoire pour les nouvelles installations des logements anciens pour :  

  • Toute installation électrique complétement rénovée dès qu’il y a eu une mise hors tension de l’installation par le distributeur à la demande du client pour pouvoir réaliser à cette rénovation  
  • Sur demande du maître d’ouvrage, aux installations électriques rénovées partiellement ou dont la rénovation n’a pas donné lieu à une mise hors tension par un distributeur d’électricité. 

Avant toute installation électrique, il est important que chacun prenne connaissance de cette norme.  

Les dispositions de la norme

Il est difficile de retranscrire toutes les caractéristiques de la norme, mais vous pouvez retrouver ci-dessous les essentiels à retenir :  

1 : Vous devez posséder le schéma de l’installation. 

2 : Même si vous ne l’utilisez pas, vous devait avoir le fil de terre à chaque point d’utilisation. 
Ce fil apporte une sécurité supplémentaire contre le risque d’électrisation. 
Au niveau de l’installation, les câblages doivent respecter les codes couleurs : Terre en vert/jaune, Neutre en bleu, et pour la Phase, toutes couleurs sont possibles sauf bleu ou vert/jaune (a noté que les fils Neutre et Phase représentent le circuit électrique). 

3 : Chaque départ de circuit doit être approvisionner sous protection différentielle avec : 

  • Un disjoncteur de 16 A*ou un fusible de 10 A* pour les conducteurs de section 1,5 mm² ; 
  • Un disjoncteur de 20 A* ou un fusible 16 A* pour les conducteurs de section 2,5 mm² ; 
  • Un disjoncteur ou fusible de 32 A pour les conducteurs de section 6 mm² ; 
  • *A = ampère, unité de mesure de l’intensité du courant électrique. 

4 : Toute installation électrique doit démarrer et finir par une boîte de connexion
(Tableau électrique, boîtier saillie, boîtier encastré, boîte de dérivation, boîtier à placo, …). 

5 : Tout appareillage à vis et non à griffes
Pour une rénovation, et dans le cas d’une impossibilité de changer un boîtier où l’emplacement de vis à fixation n’est pas présente, il est autorisé de mettre un appareillage à griffe. 

6: Prise de courant : 2 pôles avec terre avec obturateur de protection enfant
Pour poser une prise courant dans une salle de bains, il faut veiller à ne pas la posée à moins de 0,60 m d’un point d’eau. Également aucun appareil électrique ne doit être situé à moins de 2,25 m d’une douche ou d’une baignoire (sauf le chauffe-eau à accumulation et les appareils électriques portant la mention IP x 3). 

7: Un équipement comprenant minimum 4 circuits spécialisés : 
1 circuit dédié plaques de cuisson ou cuisinière. 
3 autres circuits dédiés au choix : lave-linge, sèche-linge, congélateur, four, lave-vaisselle. 

8 : Des dispositions spécifique pour le chauffage par radiateurs électriques. 
La section des conducteurs en cuivre doit être fonction de la puissance des appareils. 

Cette liste n’est pas complète, il faut donc que vous renseigniez auprès d’un professionnel qualifié qui sera adapté l’installation éclectique en fonction de votre projet. 

Le Consuel  

Lorsque votre installation électrique est terminée, il faut la faire contrôler et valider par un expert, appelé le Consuel.  

La société qui contrôle les installations électriques est le Consuel autrement dit le Comité national pour la sécurité des usagers et de l’électricité. Lors de la vérification de l’installation il vous donne une attestation de conformité appelée le Consuel. Il vous sera demandé par la suite par votre distributeur d’électricité afin de pouvoir mettre en service votre compteur et le raccordement de votre maison.   

A savoir : Si vous souhaitez vendre votre logement et que l’installation électrique est déjà existante et qu’il date de plus de 15 ans, vous êtes dans l’obligation de donner un état de l’installation intérieure d’électricité. Ce document a une durée de validité de 3 ans.  

Si vous souhaitez rénover votre installation électrique par vous-même car vous posséder des compétences scolaires, cela risque de devenir dangereux pour vous. Il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel qui sera mettre en place votre installation électrique sans risque.  

Le saviez-vous : l’installation de détecteur de fumée est l’obligatoire depuis le 8 mars 2015. Également pour votre sécurité pensait à vérifier que votre installation et aux normes NF pour la France et CE pour l’Europe.  

De plus, vous pouvez disposer d’aide pour régler votre facture d’électricité. Vous recevez un chèque énergie pour les foyers aux revenus modestes.